Accueil Actualités Création d’un laboratoire commun SAFRAN / Ampère

Actualités

Création d’un laboratoire commun SAFRAN / Ampère

08/10/2013

Le laboratoire Ampère (CNRS / INSA de Lyon / Ecole Centrale de Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1), et le groupe Safran inaugurent le 13 novembre 2013 leur laboratoire commun IPES –  Intégration de Puissance en Environnement Sévère. Cette opération, issue d’un Accord Cadre entre les deux partenaires est la suite logique d’une collaboration de longue date qui a déjà vu l’aboutissement de projets de recherche.

Dans un contexte où la thématique de la conversion d’énergie dans l‘aéronautique est actuellement en pleine croissance, le groupe Safran, motoriste et équipementier aéronautique de premier rang mondial, souhaite développer des recherches portant sur l’intégration de puissance en environnement sévère. Le laboratoire commun IPES engendre une meilleure coordination de la collaboration entre les deux partenaires et lui offre une visibilité accrue ainsi qu’une une meilleure capacité de réponse aux appels d’offre ANR et européens.

L’électronique de puissance joue un rôle très important en aéronautique en raison de l’utilisation de plus en plus répandue d’actionneurs électriques qui viennent se substituer aux actionneurs hydrauliques, notamment pour la commande d’aileron, la pompe à carburant ou encore le fonctionnement du train d’atterrissage. La mise en place de ces actionneurs électriques permet d’améliorer la fiabilité des systèmes tout en diminuant la masse des équipements, ainsi que leur coût et celui de leur maintenance. Cependant, l’environnement dans lequel évolue un aéronef est d’une sévérité accrue par rapport à des systèmes au sol, notamment en termes de température. En découlent des verrous technologiques, qu’il convient de faire sauter à moyen terme.

Pour y parvenir, le laboratoire Ampère implique ses groupes «Electronique de Puissance et Intégration» et «Matériaux pour le Génie Electrique» pour leur maitrise et leur savoir-faire dans le domaine de l’énergie électrique et les groupes «Modélisation multi échelle pour la conception» et «Fiabilité, Diagnostic et Supervision» de son département «Méthodes pour l’ingénierie des systèmes ». Traités dans le cadre d’IPES, ces enjeux scientifiques offrent une vraie pérennité à la thématique abordée et donnent un apport indiscutable au laboratoire Ampère qui devra se concrétiser en termes de notoriété.

Pour le fonctionnement d’IPES, du personnel et des équipements sont investis par les partenaires impliqués. Une partie du matériel de recherche est fournie par Safran et équipera les salles de laboratoire mises à disposition par les tutelles d’Ampère. Le reste des équipements devra être financé par l’obtention d’appels d’offre. S’agissant du personnel, une vingtaine de scientifiques du laboratoire Ampère consacreront une partie de leur temps de travail aux recherches d’IPES en compagnie des presque six équivalents temps plein mis à disposition par Safran.